Logo

Nos rivières

Essonne Nos rivières

Planche

Le département de l’Essonne compte 4 régions naturelles : Beauce, Brie, Gatinais et Hurepoix.


La Seine est la seule rivière navigable du département. Ses principaux affluents en Essonne sont la Bièvre, l’Ecole, l’Essonne, l’Orge, le ruisseau des Hauldres et l’Yerres.


L'ESSONNE prend sa source dans le Loiret et, outre la Velvette, son principal affluent est la JUINE qui reçoit les eaux de la Chalouette, de la Louette, de l'Esclimont, du Juineteau, de la Marette...


L'ORGE reçoit les eaux de la Renarde (et de la Misère), de la Remarde (de la Prédécelle et du Rouillon), de la Salmouille , de l’Yvette (de la Mérantaise, du Rhodon et du Rouillon)…


L'YERRES reçoit les eaux de l’Avon, du Beuvron, du Bréau, de la Marsange, du petit ru d'Oly, du Réveillon, de la Visandre et de l'Yvron.


Etampes Le marais

Le marais

Pour l’origine du nom "Etampes" ... il existe plus de 18 propositions et j’ai choisi « Stampae » de la racine pré-latine « staps » ou « stang paes » : le pays des marais (ou étangs)...


Il y a 2000 ans au temps des Gaulois il n’y avait que forêts (les Carnutes d’un côté, les Senons de l’autre) et de l’eau au milieu... Un petit village ` flanc de côteau avec les marais de Chalou d’un côté et le marais de la Juine de l’autre.

Au temps des Romains le tracé de la « voie romaine » prouve que l’eau a été un obstacle à sa construction : elle arrivait d’Etrechy et partait vers Saclas.

Les guerres fratricides des rois Mérovingiens nous montrent l’importance d’Etampes et nous permettent de mieux comprendre qu’une autre route partait vers Morigny : la voie Brunehaut...

Puis vinrent les invasions : si les barbares, à priori, ont évité Etampes, ce ne fut pas le cas des Vikings ! Ils sont arrivés par l’eau et ont saccagé la ville en 911.

Les remparts et la Porte d’eaux... (seul ouvrage de ce type conservé en France) sont la preuve de l’importance des rivières et du marais !

(extrait de l’introduction de la conférence du président « Nous marchons sur l’eau »).

Etampes Nos rivières

Moulin Chauffour - Etampes - Louette

La commune d’Etampes est traversée par la Juine et par tout un réseau de cours d'eau forcés constitué à partir de l'an mil environ pour faire tourner les roues des moulins qui ont fait sa richesse jusqu'au XIXe siècle.

Les eaux de la Louette et de la Chalouette ont été réunies au niveau des Portereaux pour former ce qu'on a appelé la « Rivière d'Étampes », qui traverse le centre-ville. Elles y sont rejointes par celles du Juineteau, artificiellement divisées en plusieurs bras :

La rivière de l'Arche, La Bécassine, Le Canal communiquant de la Juine au Juineteau, Le Chariot d’Or, Le ruisseau des Dames, La Filature, La Filière, Le Gallardon, Le ruisseau de Guillerval, Le ruisseau des Près et La Tortue...
Ils drainent une zone autrefois marécageuse et aujourd’hui ils irriguent des jardins.
Etampes n’a donc pas que la Tour de Pise (Eglise Saint Martin) mais aussi les canaux de Venise (quartier Saint Pierre).